heft

Theft is still a big problem in Peru. Most ‘common' is robbing from the backpack or handbag while travelling in a bus. Don't watch a moment and they may have succeeded. Some precautions are good to take. It is better not to wear too fancy clothes or jewellery because it could attract thieves. Don't take too much money with you, just take the necessary amount and leave the rest in the hotel room. Keep your photo camera on a discrete place where it does not draw attention.

Always be attentive, look around from time to while and if something looks too suspicious, just leave. All this suspicion sometimes does make travelling less fun, bun if you don't do it, it will cost you money. It is better to avoid really big crowds when wearing a backpack or handbag, for there are people who want to (tear) open it. The best thing is to travel together in order to watch for each other. 
Terrorism

Years ago attacks happened every day by the guerrilla. Nowadays the leaders of the two most important groups (Sendero Luminoso and MRTA) are imprisoned and attacks hardly ever happen, let aside attacks on tourists. 
Women travelling alone

Most women find Peru a very pleasant country to travel alone. It is not necessary to for instance wear a veil like in Muslim countries. The only thing that can be a bit uncomfortable for western women is the fact that there is still a lot of ‘machismo' amongst the men. Flattering compliments or whistles are not uncommon. Going solely to lonely places or remote areas is better to do with company, especially at night. Going somewhere alone as a western woman with a Peruvian man, should only be done when knowing the person really well. The last thing we want to mention is to take a regular taxi, not the ‘pirate' ones.

Other Tourist Attractions in Peru

Here we give a short list of some major attractions in Peru. Of course Peru has lots more to offer for all kinds of tourists.
Lima

A city with two sides.
A lot to offer to the adventurous traveller with top-class museums, great nightlife and music scene. Also the architecture, richly historical neighbourhoods and friendly people are things that invite a lot of people. But the other side is that pollution is very high and that there is a lot of poverty, for Lima attracts a lot of people from the rural areas hoping for a better life.

Arequipa

This second largest city of Peru is nicknamed the "white city" and is surrounded by mountains, including the volcano "el Misti". Being called the white city is because many buildings are built of light-coloured volcanic rock. Accommodation and food are very cheap and there are a lot of interesting museums and of course the volcano is interesting to be visited. In the city from time to time happen earthquakes because of the volcanic activity.

Colca Canyon

The Colca Canyon is situated near Arequipa and is one of the deepest canyon in the world. Another canyon near this is the Cotahuasi Canyon which is even deeper but for some reason less known. They are twice as deep as the Grand Canyon in Arizona, US, with a depth of 3500m (11480f).

Floating islands of the Uros

Although being a bit over-touristy, these islands are still interesting to see, for they are the only in the world. The inhabitants once started living here to seek shelter from the Spanish invaders, but nowadays of course this is not necessary anymore. It is nice to learn about this lifestyle.

Nazca lines

A lot of theories about these figures which are only to be well seen from the air exist. They exist of about 800 straight lines, geometric figures and some spectacular animal and plant drawings in an area of 500 km2 (193 sq mile).

Conduite

On ne recommande pas aux touristes occidentaux de conduire. Il n’existe pas réellement de règles ni de panneaux de signalisation. De plus, la conduite péruvienne est assez agressive comprenant beaucoup de huées. L’état des routes est bien différent des routes dans les pays plus développés. Conduisez uniquement si vous avez beaucoup d’expérience de conduite et que vous ne manquez pas d’assurance au volant, dans ce cas vous pourriez éventuellement tenter l’expérience.

Taxis

Il est très aisé de trouver des taxis à travers chaque recoin du pays. Ne jamais accepter le premier prix proposé par le chauffeur de taxi, ne pas hésiter à marchander. La nuit, il est préférable pour une femme de prendre un taxi officiel et non un taxi non enregistré qui pourrait éventuellement être un peu plus dangereux. Les taxis officiels peuvent être reconnus par l'autocollant vert sur la fenêtre à l’avant. Dans la plupart des villes, si vous séjournez dans un hôtel, celui-ci peut vous aider à trouver un taxi via un appel téléphonique.

Minibus

Dans les villes principales, il existe des minibus qui représentent un moyen de transport meilleur marché et qui permettent à la population de se déplacer d’un lieu à l’autre de la ville. Cependant la direction de ces bus n’est pas toujours très claire ni explicite, de plus, cela peut s’avérer plus complexe pour un touriste ne parlant pas l’espagnol. Les minibus peuvent également transporter jusqu’à une autre ville mais le conducteur attend d’avoir un bus plein avant d’entamer sa route, ce qui signifie réellement complet ! A savoir, ce transport est donc le meilleur marché mais aussi le moins confortable.

Cars de voyage

La plupart des villes principales au Pérou ont un terminus de cars où vous pouvez acheter des voyages avec la destination d’autres grandes villes du pays. Vous pouvez voyager avec une compagnie locale ou encore une compagnie de plus grande importance et plus luxueuse. Le transport local est bien évidemment meilleur marché mais de qualité moindre, tandis que la compagnie privée est plus confortable et la différence de prix n’est pas si importante.

Train

Au Pérou il y a deux chemins de fers principaux pour les touristes. Le plus utilisé est le service qui relie Arequipa, Puno et Cusco (et la partie de Cusco au Machu Picchu). Pour les tarifs et autres informations, vous pouvez consulter la page internet www.perurail.com. L'autre service assure la route de Lima à Huancayo et Huancavelica.

La Costa (la côte)

La côte est très sèche. L’influence d’un courant froid provenant de l’Antarctique peut arriver à la côte entre avril et novembre. Dans quelques années, un courant chaud nommé El NiNO provenant de l’Equateur nous procurera le plaisir des plages chaudes.

La Selva (la forêt)

Température élevée et pluie abondante. La température moyenne d’Iquitos est de 32° et l’averse moyenne est de 3000 mm par an. La saison des pluies est de janvier à avril et inonde tout sur son passage et crée ainsi des glissements de terrain. Néanmoins, pendant la saison sèche, il n’y a parfois pas une seule goutte de pluie durant des semaines.

La Sierra (la montagne)

Dans les montagnes, le climat dépend du lieu et de la hauteur. La saison sèche et humide se produit durant les mêmes périodes que la Selva. Les conditions peuvent être différentes car il y a beaucoup de microclimats. Dans la cordillère blanche, la frontière de neige se situe un peu au-dessous de 5000 mètres et plus au sud dans les Andes, elle peut se situer à 6000m.

Mois

Moyenne des heures ensoleillées

Température

Humidité relative

Précipitation moyenne en mm

Jours de pluie (+0.25 mm)

Moyenne

Record

Min

Max

Min

Max

Matin

Après-midi

Janvier

5

7

20

3

28

79

40

163

18

Février

4

7

21

2

27

85

37

150

13

Mars

5

7

21

2

26

84

31

109

11

Avril

7

4

22

-4

26

87

33

61

8

Mai

8

2

21

-4

26

89

29

15

3

Juin

8

1

21

-5

25

91

23

5

2

Juillet

8

-1

21

-9

25

95

23

5

2

Août

8

1

21

-5

25

90

24

10

2

Septembre

7

4

22

-1

27

80

26

25

7

Octobre

6

6

22

-1

29

73

27

66

8

Novembre

7

6

23

1

28

71

26

76

12

Décembre

5

7

22

1

27

75

33

137

 

Service postal

Durant ces dernières années, le service postal péruvien s'est légèrement amélioré. Néanmoins l’envoi d’un courrier d’un pays plus développé peut se révéler un peu plus cher, et l'envoi de paquets nettement plus coûteux. L'envoi de courriers aux Etats-Unis et en Europe prendra au moins une semaine et dans quelques cas, plus de deux. La plupart des bureaux de poste de villes sont ouvert de 9h00 à 20h00.

Téléphone

Le code international du Pérou est 51. Les cabines téléphoniques se situent un peu de toutes parts dans les villes publiques et fonctionnent avec de la monnaie ou une carte téléphonique qui peut être achetée dans les kiosques ou magasins. Pour effectuer un appel international, il est préférable de se rendre dans une des nombreuses cabines téléphoniques à l'intérieur de cybercafés.

Appel international:

00 + code du pays + code de la ville (la plupart du temps sans le 0) + numéro de téléphone

Numéros de telephone utiles:

Ambulances

Alerte medicale

225 40 40

Croix rouge

265 87 83

Croix verte

372 60 25

Pompiers

116

Police

Urgences

105

Reclamations

Restaurant et services de logement

224 77 77

Transport Urbain

276 20 03

Services nutritionnels

442 83 53

Fax

Un service de fax est disponible dans beaucoup de lieux différents tels les hôtels ou encore les cybercafés.

E-mail/Internet

Peu importe la taille et le genre de lieu dans lequel vous vous situez au Pérou, vous trouverez presque toujours un endroit avec accès à Internet. Ils n'offrent pas beaucoup plus qu’un ordinateur avec connexion Internet et la possibilité d'impression et par conséquent en général pas de boissons ni de nourritures. Bon nombres d’auberges de jeunesse ou d’hôtels ont également un petit coin internet.

Informations Générales

Le Pérou est le 3ème plus grand pays en Amérique du Sud. Le Pérou est sur les rivages de l'Océan Pacifique avec un littoral de 2400 kilomètres (1491 miles). Ses frontières directes sont la Colombie et l'Equateur au nord, le Brésil à l'Est et la Bolivie et le Chili au sud.

La Costa

La Costa (la côte) existe surtout sur la zone du désert semblable à la zone de la côte du Pacifique et les hautes Andes. C'est un des endroits les plus secs sur la Terre dont certains lieux ont le privilège de profiter des bienfaits de la pluie juste deux fois par an.

La Sierra

La sierra (les montagnes) se situe dans les Andes, la Cordillère Occidentale et la Cordillère Orientale. Elle représente  environ un tiers du pays. Au nord ces chaînes sont assez proches l'une de l'autre tandis qu’au sud elles sont très larges avec l'Altiplano (de hautes plaines) et avec le Lac Titicaca à une hauteur de plus de 3800 mètres. Dans la Cordillère Occidentale les montagnes s’érigent à presque 7000 mètres ainsi que dans les Andes où les montagnes atteignent 6000 mètres.
Il paraîtrait que Les Andes se trouvaient au niveau de la mer, ce qui est prouvé par des fossiles et coquillages retrouvés dans ces montagnes. L'activité tectonique est toujours en mouvement  et continue à élever les Andes à plus haute altitude. Pour cette raison, il y a toujours beaucoup d'activités volcaniques et les tremblements de terre se produisent toujours, cependant plus à proximité de la ville d'Arequipa. Au nord-ouest de cette ville se situe le Canyon de Colca, un des ravins les plus profonds dans le monde avec une profondeur de 3182 mètres.

La Selva

Le Selva est la partie du Pérou à l'est des Andes. Le Selva est divisée en deux parties : la Selva haute et la Selva basse qui se situe sur les plaines de l'Amazonie. Cette plaine tropicale représente plus de la moitié du Pérou.

Les rivières et lacs

La source du puissant fleuve Amazone se situe au Pérou, mais le lieu de la source exacte reste un sujet à polémique. La longueur totale du fleuve est de 6400 km. Plus de 500 rivières serpentent la Selva finissant dans le fleuve Amazone. Les grandes sources importantes qui commencent dans les hautes Andes sont les fleuves Marañó, Huallaga, Ucayali.

Apurimac et Urubamba

Le Río Ramis qui signifie "le Bélier" est la source la plus importante du Lac Titicaca à 3812 mètres d’altitude. 4996 km2 de 8300  de ce Rio Ramis appartient au Pérou.

Plus de renseignements sur le fameux Lac Titicaca :

• Longueur : 175 km
• Largeur  approximative : 50 km
• Profondeur moyenne : 100 m
• Plus grande profondeur : 283 m
• Nombres approximatif d'îles dans le lac : 30

La population péruvienne se compose essentiellement de 47% d’Indiens purs, 32% de métisses, 12% de personnes à peau blanche et enfin 3% d’Asiatiques et d’Africains. La plupart des Indiens vivent dans les Andes et dans la région amazonienne tandis que les blancs et les métisses vivent sur la côte. Sur l’échelle sociale on remarque que les blancs sont toujours à un niveau plus élevé, les métisses se plaçant juste derrière et les Indiens plus bas sur l’échelle sociale. Après la Bolivie, le Pérou est le pays comptabilisant un pourcentage d’Indiens très élevé.

Les personnes à peau noire sont les descendants d’esclaves africains. Jusqu’en 1810, environ 800 000 Africains ont débarqués au Pérou. Aujourd’hui la plupart d’entre eux vivent à Chincha, au sud de Lima. Quant aux Asiatiques, ils sont arrivés au Pérou entre 1850 et 1920 afin de construire des chemins de fer. Entre 1876 et 1920, beaucoup d’Européens se sont installés au Pérou tels les Italiens, Espagnols, Français, Anglais et Allemands

Informations démographique générale :

  • Taux de natalité en 2003 : 22.81 %
  • Taux de mortalité en 2003 : 5.69 %
  • Mortalité infantile en 2003 : 37 % nés vivant
  • Espérance de vie moyenne : 73.4 % pour les femmes, 68.45 5 pour les hommes
  • Population vivant dans les villes : 72 %

Politique au Pérou

Selon la constitution du 29 décembre 1993 le Pérou est une république présidentielle et le pouvoir législatif est le terrain du congrès. Le congrès est une chambre de délégués avec 120 membres qui sont choisis pendant 5 ans via le vote direct. Le pouvoir exécutif et le président sont aussi choisis pour une durée de 5 ans. Le président peut gouverner pendant deux périodes, mais depuis 2000 il est également possible de gouverner une troisième période.

Lorsqu’un candidat obtient 56 % des votes, il est automatiquement élu. Cependant il n'y a aucun candidat avec ce pourcentage dès le premier tour, un deuxième tour est donc nécessaire. Il y a un droit de vote pour les citoyens à partir de l’âge de 18 ans. Le président nomme le président-ministre et le chef de l'armée.

Enseignement

Depuis 1972 tous les enfants entre 7 et 16 ans sont obligés d’aller à l'école, mais tristement, le niveau de l'enseignement est un des plus bas d’Amérique Latine. Plus de 40% des enfants ne finissent pas l’école primaire et peu d’entre eux vont à l’école secondaire. Il y a 50 universités au Pérou, dont un tiers se situe à Lima. Environ un demi-million de personnes ont un enseignement universitaire. La qualité de l’enseignement est meilleure dans les universités privées, qui sont juste accessibles financièrement pour les plus chanceux. Environ 12 % des Péruviens sont illettrés et dans les terres cultivées 45 % des femmes ne peuvent ni lire ni écrire.

De par son histoire, la culture péruvienne est un mélange de diverses cultures mais comportant de nombreuses  différences dans chaque région du pays. L’apport principal provient tant des amérindiens que des colonisateurs espagnols. D'autres influences viennent d'Asie, d’Afrique et d’Europe.

Art

Durant l’époque pré-colombienne, le Pérou était un des centres artistiques majeurs en Amérique. Durant la domination espagnole, leur style colonial a été fusionné avec les traditions inca, donnant naissance à un art métissé ou créole. Après 1932, "l'école indigène" de peinture dirigée par Jose Sabogal a représenté un moteur dynamique dans la culture péruvienne. En effet, par la suite la peinture péruvienne moderne a surgi. De nos jours, il y a toujours un centre de production d'art dont les peintres les plus connus sont Gerardo Chavez, Alberto Quintanilla et Jose Carlos Ramos et le sculpteur Victor Delfin. A l’heure actuelle, l'économie du Pérou peut se permettre de faire plus de promotion en faveur des arts qui influencent positivement la stature internationale et le développement de jeunes artistes.

Littérature

La littérature péruvienne précédant l’époque coloniale consiste surtout en traditions orales de l'indigène. L'écriture a été introduite lors de l'arrivée des Espagnols. La littérature coloniale consiste en chroniques et littérature religieuse. Durant la seconde moitié du 20e siècle, la littérature péruvienne a acquis plus de célébrité grâce à quelques auteurs plus connus tels Mario Vargas Llosa.

Architecture

L’architecture du Pérou est également un mélange de styles européens et indigènes, appelés métissage. Un exemple du premier style colonial est la Cathédrale de Cusco. Ce style s’est développé dans les années Baroques avec de bons exemples comme le couvent de San Francisco à Lima.

Musique

Les musiciens avant le temps colonial utilisaient principalement des instruments à vent comme le quena, pinkillo et siku (mieux connu comme zampoña). Après l'invasion espagnole de nouveaux instruments comme la guitare et la harpe ont été fusionnés avec les instruments déjà existants. Cependant, l'orchestre n'était toujours pas au complet mais c’est grâce à l’arrivée des esclaves africains et de leurs instruments à percussion que la culture musicale péruvienne tient sa diversité actuelle.

Célébrations

Toutes les villes et villages du Pérou ont leurs propres célébrations relatives aux légendes et traditions du lieu comme par exemple l'Inti Raymi à Cusco. Les célébrations nationales ont en général un lien direct avec le Christianisme.

INTI RAYMI "CONGE DU SOLEIL"

L'Inti Raymi ou le Congé du Soleil était le jour férié le plus important dans le temps des Incas. Cette fête représente la célébration du solstice de l'hiver (la nouvelle année solaire) pour une ville dont la valeur culturelle principale était le Dieu "Inti" (le soleil). Cette fête se déroulait sur la place Huacaypata à Cusco actuellement appelée " Plaza de Armas ".

L'importance religieuse, la cérémonie, les festivités sociales et politiques étaient si conséquentes, que le congé a duré durant tout le Tahuantisuyo.

Après l'invasion espagnole, la cérémonie a été supprimée par l'Église catholique et la société Andine. L'Inti Raymi a été oublié jusqu'à la moitié du 20ème siècle, lorsqu’un grand mouvement a donné l'expression à la réévaluation de la culture péruvienne natale et la célébration a été réhabilitée. En 1944, un groupe d'intellectuels  et d’artistes  de Cusco dirigés par Humberto Vidal U., ont décidés de fêter à nouveau l'Inti Raymi de l'époque, et à le présenter tel un spectacle théâtral destiné à la population entière de Cusco (Qosqo). Depuis lors, hormis quelques exceptions, chaque année la célébration a lieu, s’enrichissant et se développant en raison de l'enquête historique qui se poursuit.

Après l'invasion, l'Inti Raymi dans le période inca était une cérémonie religieuse, maintenant c'est une pièce de théâtre, néanmoins cette expression produit un sentiment d'identité dans la ville qui évoque des valeurs et des mémoires qui sont toujours excellentes de nos jours. La version est exprimée dans la langue originale, soit en Quechua, mais avec une traduction en Castellano (espagnol) pour une meilleure compréhension.

"L'Inca, avec l'aide des Prêtres" a incité le Dieu Inti, lorsqu’il est parvenu au point le plus loin de la terre et a commencé son approche de Cusco, à fertiliser la terre avec ses grands rayons et procurer le bien-être aux enfants de l’incroyable empire Tahuantisuyo.

L’actuelle cérémonie a lieu le 24 juin de chaque année et se déroule à Sacsayhuaman.  Une représentation complète du rite magique inca, avec un scénario renouvelé, le tout orchestré par des spécialistes du sujet. En soirée, avant la cérémonie, les feux sont allumés dans tout l'empire Tahuantisuyo. A Cusco, sur la grande place de Huacaypata (aujourd’hui surnommée la Plaza de Armas) tous les plus grands personnages de l'empire se réunissent.

A l’époque, dans l’ombre, la foule attendait l'apparition du Dieu Inti avec grand respect. Des généraux, des princes et toute la noblesse restait silencieux; beaucoup d'entre eux ont revêtis des costumes d’animaux sauvages ou d'autres animaux de la mythologie des Andes.

Lorsque le soleil apparaît, ils exprimaient leur reconnaissance à travers beaucoup de joie pour la chance de profiter chaque jour du soleil et par conséquent de l’adorer autant. Sa vertu a créé et a supporté tous éléments terrestres et le peuple le remerciait pour les récoltes qu'ils ont reçues pendant l'année.

Le feu sacré est renouvelé avec un bracelet recouvert d'or qui a été maintenu dans la lumière du soleil, dont des reflets étaient projetés sur un bout de coton qui prenait rapidement feu. Le feu sacré était alors emmené à Qoricancha, où il a était conservé par l'Acllas.

Pendant la cérémonie un lama était également sacrifié pour prévoir l'année prochaine, suite à cela une grande marche militaire se déroulait et la fête se poursuivait ainsi durant plusieurs jours.

Nourriture

La nourriture péruvienne est très variée et a été également influencée par la culture des immigrants européens, asiatique et africains. Beaucoup de légumes et féculents  sont utilisés tels le maïs, les pommes de terre, les tomates, l’oca, l’ulluco et l'avocat. On y trouve également des fruits typiques comme le chirimoya, la lúcuma, la figue de barbarie, la grenade, la papaye et l'ananas mais aussi des fruits plus communs tels les pommes, les bananes et les mandarines. La viande typique est la taruca, le lama et le cochon d'inde, mais le poulet est le plus populaire. A savoir, presque tous les plats sont servis avec du riz.

Un réel plat typique est le ceviche composé de poissons crus et de coquillages le tout mariné dans un jus d'agrumes. Le Pérou est un grand pays pêcheur et par conséquent beaucoup de plats typiques sont à base de poissons. Autre type de plat ; le lomo saltado composé de viande légèrement frite avec des tomates et servies avec des frites et du riz. La boisson typique est la Chicha morada à base du maïs de couleur noire.

Sport

Largement en tête, le sport le plus populaire au Pérou est le Football. Dans chaque petite ville il est aisé de trouver un terrain de jeux car les péruviens sont réellement fan de sport. Les plus grands clubs de sport sont l’Université du Sport à Lima, Alianza Lima, Cristal Sportif à Rimác et Lima et Cienciano à Cusco. Le taekwondo, le Volley et le surf représentent également des sports forts prisés au Pérou.

Vie quotidienne

La vie quotidienne au Pérou diffère beaucoup dans les villes et les terres cultivées. La manière de se vêtir dans les villes est semblable à nos pays occidentaux, cependant vous aurez toujours l’occasion de voir quelques costumes traditionnels dans les grandes villes ou les villages. Les péruviens commencent de plus en plus à profiter des marchandises occidentales et à intégrer la technologie dans leur vie au quotidien. Ainsi, la vie dans ce pays s’occidentalise peu à peu.

Dans les terres cultivées les péruviens vivent toujours de façon très simple et conserve la vie agricole traditionnelle et la langue Quechua ou Aymara.

Pré-histoire

Les premières cultures précolombienne ont surgit au Pérou environ 10 000 ans avant J.C. Les ruines de celles-ci ont été découvertes éparpillées sur la côte, les Andes et l’Amazonie. Les premiers à vivre sur ce continent américain sont probablement arrivés à la fin de la période glaciaire il y a environ 12 000 ans. Il est fort probable qu’ils soient venus ici sur un pont étroit de glace entre l’Asie et l’Alaska. Par la suite, ces peuples ont voyagés du Nord au Sud. D’autres théories suggèrent que ce peuple a vécu en Amérique du Sud bien avant. Les traces retrouvées au Brésil datent d’il y a plus de 40 000 ans. Cependant les traces les plus anciennes du Pérou datent d’il y a environ 10 000 ans et se situaient près d’Ayacucho et du Lac Titicaca. Autour de 6000 avant J.C, les premières constructions furent bâties et le peuple commença la culture et l’élevage de bétail. Approximativement 3000 ans avant J.C, les premières constructions plus imposantes ont été construites et les premières petites communautés se sont formées.

Cultures Indiennes

Un matériau important des cultures précolombiennes  et utilisé dans l’entièreté du Pérou en l’année 1500 avant J.C, est la céramique qui date de 1800 avant J.C.

Afin de vous faciliter la compréhension de cette histoire passionnante et culture enrichissante, nous vous proposons un résumé des cultures indiennes les plus importantes jusqu’au temps Inca.

Cultures :
Chavin (1400-400 avant J.C) : première société importante au Pérou ; grandes performances concernant l’architecture et l’art de la sculpture ; ils ont introduit la culture de maïs en haute altitude.


• Paracas (800-100 avant J.C) : cette culture a surgi dans le désert du Sud du Pérou ; extension en Pise et Chincha ; petits villages avec une vie de culture et de grandes compétences de tissage.

• Nazca (100 avant J.C-600 après J.C) : succède à la culture Paracas dans la même région ; maisons, temples et cimetières construits, terre irriguée et cultivée; illustre  le phénomène passionnant des lignes de Nazca gravées dans la terre sur des centaines de mètres. Ces lignes représentent probablement un calendrier astronomique. La dernière période de Nazca se termine en laissant place à la culture Wari.

• Moche (100-700) : est né en même temps que l’ère Nazca mais au nord du Pérou. Egalement artisans de la céramique ; maîtres dans le traitement de l’or.

• Tawaniku : même période que la culture Nazca et Moche ; fermiers habiles ; un grand réseau commercial a été développé ainsi que certaines techniques particulières. Ces techniques seront utilisées par la suite par les Kollas et les Incas.

• Wari (500-900) : un empire qui a envahi tous les autres peuples de la côte et des montagnes ; très querelleur mais pas très instruit culturellement et s’est servi de beaucoup de connaissances d’autres cultures ; le premier peuple à découvrir et à utiliser le bronze.

• Chimu (1000-1480) : développé dans la même région après le Moche au nord du Pérou ; Chan Chan était un roi important de la plus grande ville au monde avec ses 30 000 habitants ; ils ont repris beaucoup d’outils et connaissances de la culture des Moches et des Waris ; ils ont conquis Lambayeque dans le Sud et Chancay  dans le Nord, cependant ils ont été vaincus au 15e siècle par les Incas dirigés par Tupac Yapanqui.

Chancay (1000-1400) : du sud de l’empire Chimu.

• Ica (900-1500) : cette culture était présente dans la région de Nazca ; poteries de grandes qualité incorporées par les Incas dans les années 1470.

• Kolla (900-1300) : ils ont vécu à l’ouest du Lac Titicaca, bien qu’ils étaient fermiers, il ont durement résisté à l’invasion des Incas.

L'empire Inca

L’existence de cet empire s’étend de l’an 1200 à 1500. La capitale Cusco et d’autres régions de Bolivie se sont retrouvées sous l’emprise des Incas. Chaque personne a été obligée à parler la langue Quechua qui actuellement est toujours une langue officielle au Pérou. L’empire a été divisé en 4 parties ; une grande partie du Pérou, le Chili et la Bolivie dans leur entièreté et une partie de l’Argentine. Les Incas ont bâti de multiples édifices tels des aqueducs, terrasses, forteresses, temples et routes. De grandes villes ont été fondées dans les plaines. Par la suite, 43 peuples ont été soumis par les Incas. Aux alentours de 1520, l’empire a commencé à s’effondrer en raison des conflits internes et de l’arrivée des européens. La période dirigeante des Incas a duré moins de 100 ans.


L' invasion Européenne

Comme vous n’êtes pas sans l’ignorer, en 1492 Christophe Colomb a découvert l'Amérique pensant alors que c’était l'Inde. Au 16e siècle les Européens ont commencé à réaliser qu’ils découvraient tout un nouveau monde. En 1513 l'Espagnol Vasco Nuñez de Balboa a découvert l’Océan Pacifique en traversant l'Isthme du Panama. Il était aussi le premier à avoir vu la côte péruvienne sans y avoir mis pied à terre.

À la première moitié du 16e siècle, beaucoup d'expéditions des Caraïbes ont découvert de grandes parcelles de l'Amérique Centrale. Ces expéditions menées par Hernán Cortez ont été appelées " la Conquista" (la conquête) et l’équipage de ces expéditions : " les conquistadors". Le premier Conquistador à entrer dans le Pérou était Francisco Pizzaro en l’an 1525 à Tumbes. Initialement ils n’ont pas conquis plus de terres que cette partie du Pérou. Quelques années plus tard il a obtenu la permission d’y retourner mais cette fois accompagné d’une grande armée.

À ce moment une guerre éclata entre Atahualpa et Huascar, qui possédaient tous les deux une partie de l'Empire inca. Malgré la guerre en cours, Pizarro a eu besoin d'un tour pour battre les Incas. Les Espagnols ont été invités comme des amis par Atahualpa, mais à l'arrivée ils ont pris l’assaut et 6 mois plus tard ils l’ont tué. Après ceci les Espagnols ont pillé toutes les villes inca et ont emporté en Espagne l’or récolté. Des milliers d'Indiens ont été tués, non juste par le biais du meurtre, mais aussi par les maladies transmises par les Espagnols.

Les Indiens ont été utilisés comme des esclaves et traités comme inférieurs. Chaque Espagnol qui s'est installé en Amérique du Sud, avait automatiquement le droit de posséder une terre ou un village, mais ils ont été contraints à laisser les Indiens convertis au Christianisme. En 1550, la nouvelle loi a interdit l'esclavage, néanmoins, les Indiens ont été maintenus comme des esclaves pendant une longue période. Plus tard les Africains ont subi le même sort.


L' indépendance du Pérou

En 1739 le vice-royaume de la Nouvelle Grenade (la Colombie, le Venezuela et le Panama) a été séparé du Pérou. Il en va de même pour celui de Rio de la Plata (Argentine, Uruguay et Paraguay) en 1776. À la fin du 18ème siècle persistait encore une grande rébellion dirigée par Tupac Amaru II qui a été sa dernière rébellion puisqu’il a été exécuté en 1781.

Lorsque les États-Unis ont battu les Anglais,  les leaders sud-américains de mouvements d'indépendance ont saisi l’opportunité qui s’offrait à eux. Profitant de l'écroulement de l'Espagne en Europe, ce mouvement a mené le Pérou à son indépendance en 1821. Les Espagnols n'ont pas abdiqué de suite, cependant après quelques années de résistance, le Pérou a tout de même obtenu son indépendance et est devenu un pays libre en 1827.

La République du Pérou

La situation des fermiers n’a pas évoluée et est restée identique, lutter contre la pauvreté. En effet, le Pérou est resté la propriété de quelques familles puissantes et la plupart de l'argent gagné revient à des investisseurs étrangers. En 1864 une guerre a éclaté parce que les Espagnols ont occupé les îles Guano-péruviennes, cependant avec l'aide du Chili, l'Equateur et la Bolivie, les Espagnols ont été battus en 1866. C’est en 1879 que l'Espagne a finalement déclaré le Pérou indépendant.

La même année le Chili a attaqué la côte et le désert du Pérou afin d’en récolter le précieux sel. Durant cette guerre, le Pérou a bénéficié de l’aide de la Bolivie, mais malheureusement ils ont perdu cette guerre et ses implications politiques. En 1883 le Pérou a signé un pacte avec le Chili relâchant les provinces Tarapac et Arica. Ceci a eu des effets économiques indésirables puisqu’en 1890 le Pérou était en faillite. Le pays a été gouverné par des sociétés étrangères. Les conditions de travail se sont empirées et le peuple a vécu isolément et dans la pauvreté.
À la fin 19e siècle, début du 20e, les dictatures militaires du général Piérola et les présidents Pardo et Leguía se sont succédées rapidement. L'économie s’est légèrement redressée jusqu’à la première guerre mondiale, mais la dette étrangère a été multipliée par 10.


Les Guerres mondiales et la gouvernance militaire

Après la Première guerre mondiale des sociétés américaines du Nord ont investi dans l'industrie de cuivre et de zinc mais l'argent produit revenait automatiquement à une petite élite. En 1924 le premier mouvement ouvrier a été fondé aussi bien que le premier parti communiste, le PCP. Le dictateur Benavides a fortement pris pouvoir sur son pays pendant les années 1930, ce qui a également atteint le Pérou.

Le Pérou n'était pas réellement impliqué dans la Deuxième Guerre mondiale, mais est entré en guerre avec l’Equateur. En 1942, l'Equateur a perdu 42 % de ces terres. Ceci reste toujours un thème à polémique avec son récent conflit datant de 1995.

Dans les années suivant  la guerre qui a perduré jusqu’en 1968, beaucoup de changements se sont produits. Malgré ces changements,  l'économie ne s’est améliorée que très lentement. De plus, une stratégie militaire a été montée par Juan Velasco Alvarado. La première chose qu'il a accomplie a été de rendre à la nation ses sociétés en les nationalisant, ce qui a causé beaucoup de conflits avec les Américains. En 1970 le mouvement de guerre  le Sentier Lumineux (Sendero Luminoso) a été fondé, dirigé par Abimael Guzmán. A partir de 1980, cette guerre s’est révélée plus violente tentant de provoquer les changements sociaux souhaités.


Les années 1980 et Fujimori

L'économie s’est maintenue faiblement sous la gouvernance de Terry. En 1981 une guerre de courte durée a éclaté entre le Pérou et l'Equateur pour une question de territoire. Une plus grande menace pour la stabilité politique est apparue ; le commerce illégal de la cocaïne et une plus grande violence a fait rage sur le Sentier Lumineux.

En 1985 le leader APRA Alan García Pérez a gagné les élections suivantes. Il a été très populaire pour ses promesses de combattre le terrorisme et de suspendre les dettes étrangères. Une période positive s’est faite entrevoir au point de vue économique mais en 1988 elle s'est totalement effondrée. García n’a pu respecter ses promesses, ce qui a mis fin à sa popularité. Un autre mouvement de guerre a été fondé en 1985, le MRTA, Mouvement Révolutionnaire Tupac Amaru. Ils ont commis quelques grandes attaques terroristes et la police accompagnée de l'armée ont tué des dizaines de milliers de gens entre 1980 et 1992. En 1988 la situation s’est empirée en raison de quelques brigades mortelles de droite qui ont causé la chute de Garcia.

Les élections suivantes ont été remportées par Alberto Fujimori. Les conditions de vie se sont empirées et la moitié du peuple a vécu en dessous du seuil de pauvreté. Le Congrès National a été démantelé en 1992. L'intention était de repousser la corruption et la bureaucratie et d’améliorer l’économie grâce à l'aide financière du Japon et de la vente des sociétés aux investisseurs étrangers. Malheureusement cela n’a eu que peu de succès. Les chefs de Sentier Lumineux ont été arrêtés et ont été condamné à la sentence à vie.

La même année d’autres élections ont été remportées par le parti F (Fujimori).  Les élections de 1995 ont également été remportées par ce même parti. En 1997 des guerriers ont capturé de hauts fonctionnaires de l’ambassade Japonaise durant 4 mois avec la demande de la libération de centaines de soldats de Tupac Amaru. Le gouvernement de F. n'a pas accordé cette demande et les soldats d'élite ont attaqué et ont mis fin à cette prise d’otage.

En 1997 trois juges ont été littéralement virés pour avoir objecté contre les changements que la constitution F. voulait effectuer. Pendant la même année des doutes ont persisté quant au pays de naissance du F. qui, selon la constitution doit être le Pérou. Les différences sociales étaient horribles et se sont empirées en raison du parti F. De plus la criminalité organisée a augmentée et le 12 mai 1997 F. a employé des compétences spéciales pour remédier à ce problème.


Le 21ème siècle

En 2000 le F. a voulu être élu pour la 3ème fois alors que cela a été interdit par la nouvelle constitution signée par le F, Il s’est défendu en disant que cette nouvelle constitution est entrée en application juste depuis sa deuxième période d'acte. En 2000 le F. a remporté la deuxième élection parce que son adversaire (Toledo) s'était retiré en raison de la fraude électorale. Ce scandale a mené  F. à sa chute et en 2001 Toledo a remporté les élections.

En 2004 le gouvernement s’est avéré être inefficace et en juillet la présidence du parlement s’est dirigée vers l’opposition, Antero Flores Aráoz du PPC.

Economie

L’économie péruvienne dépend fortement de l’exportation de produits d’agriculture, de l’exploitation minière et de la pêche. Les produits péruviens les plus exportés sont le cuivre, l’argent, le sucre, le poisson, le café, le coton et la coca.

Le secteur informel est très développé au Pérou en raison du haut taux de chômage. Beaucoup de personnes travaillent par exemple en tant que marchand ambulant ou encore chauffeur de taxi. La pêche en mer est très importante avec une valeur de 17% de l’exportation totale du Pérou. Après la Chine, le Pérou représente le 2e plus grand pays pêcheur. De plus le Pérou est le plus grand producteur de farine de poisson au monde.

Extraction minière

L’extraction minière est de grande importance pour l’économie péruvienne. Il assure la moitié de la valeur d’exportation. Le Pérou est le 2e plus grand producteur d’argent, le 6e quant au cuivre et 4e concernant le zinc. L’électricité est produite pour 75% par des turbines d’eau, cependant 35% de la population est toujours malheureusement sans électricité.

Industrie

Le traitement des produits de matière primaires de l’agriculture, de l’extraction minière et de la pêche est très important au Pérou. Cependant la production de marchandises de transport, l’électronique et le textile prennent de plus en plus d’ampleur. Le secteur industriel dépend fortement du capital étranger. Les centres industriels importants sont :

* Lima-Callao: le centre industriel du pays : vivres, boissons, tabac, textile, électronique, verres, caoutchouc et ciment.
* Chimbote: farine de poisson, huile de poisson, les conserves de poissons et l’acier
* Chiclayo: sucre
* Trujillo: voitures, tracteurs, machines, motos et sucre
* Arequipa: textile  et produits laitiers
* Cusco: textile et engrais chimique
* Ilo: raffinage de cuivre
* La Oroya: fonte de cuivre et zinc, métalurgie
* Nazca: Acier
Raffinage du pétrole à Talara, Lima, Tumbes, Iquitos, Conchan, Pucallpa et Bayovar.

L’importation se fait surtout au niveau des matières premières, des produits semi-finis, des machines et des vivres.

Religion

Approximativement 96% des Péruviens sont catholiques. Selon la constitution de 1933, le Pérou dispose d’entière liberté en matière de religion. Afin d’atteindre toute la population, les services religieux sont donnés en Espagnol, Quechua, Aymara et autres dialectes. Etant donné que les activités païennes ont été interdites à l’époque coloniale, bon nombre d’anciennes traditions et coutumes ont été mélangées au catholicisme. L’église catholique est évidemment présente dans les écoles et quelques universités appartiennent à l’église catholique. Seulement environ 3% des péruviens sont protestants.

Contactez Nous

  • 408 Calle Primavera wanchaq - Cusco; Peru
  • (+51) (84) 224-362 - ( +51 ) 984610644

Xtreme Tourbulencia est une entreprise leader du tourisme dans la ville de Cusco qui contribue Plus d'infos

Paypal

Top